La Sélection

Bon, alors dans le genre dystopie, il y a deux extrêmes : Hunger Games et La Sélection. Bien que je prenne du plaisir à me moquer un peu de cette dernière, reste que je l’ai lue jusqu’au bout et, je dois l’avouer, quand même bien aimée!;)


selection1


3 tomes de la série : La Sélection, L’Élite et L’Élue.

Auteur : Kiera Cass.

Genre : Ado (YA).

Mini-résumé : Elles sont trente-cinq jeunes filles : la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…


—Ce que j’en ai pensé—

(Sans spoilers)

Les + Des couvertures toutes plus belle les unes que les autres, un monde dystopique intéressant avec un concept original, une histoire d’amour (certes parfois un peu énervante, mais on y mord quand même malgré nous!).

Les – Un personnage principal la plus part du temps carrément exaspérante, une prolongation sur trois tomes de ce qui aurait pu facilement être concilié en un seul, et une focalisation trop importante sur des parties de l’intrigue amoureuse et pas assez importante sur l’aspect dystopique de l’histoire.

En gros : À lire pour passer un bon moment, on est heureux quand on termine en termine la lecture. Mais il faudra faire preuve de beaucoup de patience envers la protagoniste, je vous préviens.

★★★☆☆


—Bavardage—

(Avec spoilers des trois tomes.)

Alors voilà.

A-t-on. Sur cette planète. Dans cet univers. Déjà rencontré personnage plus irritant qu’America Singer? Quant à moi, j’ai du mal à y croire. Bon, relativisons. Elle n’était pas si mal que ça dans le premier tome. C’est dans le deuxième que les choses se sont compliquées.

Je n’ai pas apprécié sa façon de toujours garder Aspen dans ses filets, vous savez, juste au cas où. Pas que j’appréciais particulièrement Aspen. Mais c’était simplement carrément stupide. Surtout après ce qui a été fait à Marlee! América avait cette vilaine tendance à ne penser qu’à elle-même. Elle a quand même fait durer ce petit cinéma pendant trois livres! Et à la fin, ça lui a explosé au visage. Non mais, qui l’aurait vu venir, hein? Ce n’est pas comme si ça se préparait depuis le début. Toute cette histoire de Sélection aurait pu être réglée dans le premier tome si America avait simplement accepté de mettre de côté son orgueil et de se mouiller un peu en avouant à Maxon ses sentiments. Après, on aurait pu avoir plus de temps pour toute cette histoire de révolution d’Illéa.

Parlant de ça. J’ai vraiment trouvé dommage que cette partie de l’intrigue ne soit pas mise de l’avant. Et quand elle était mise de l’avant, c’était un peu brouillon. Toute cette histoire de rebelles et de révolution avait beaucoup de potentiel. J’aurais aimé voir America y participer plus activement, j’aurais aimé la voir régner, j’aurais aimé la voir vraiment changer les choses. On voit qu’elle avait un caractère fort et des idées de changement qui sommeillaient en elle, mais au lieu de les crier devant les caméras pour faire scandale, j’aurais préféré la voir se comporter stratégiquement : épouser Maxon, et une fois qu’il serait roi et elle reine, vraiment instaurer ses idées qui, je dois l’avouer, sont relativement bonnes, en fait. Bref, ce n’est que mon avis. Moi, en tout cas, c’est ce que j’aurais fait.

Vraiment, le plus gros point bonus que cette série avait, pour moi, c’était Maxon. Ah, Maxon. Soyons honnête, qui ne voudrait pas d’un garçon comme lui? Il est beau, gentil, patient, tolérant, généreux, il est une vraie mine d’or, en gros. Je ne sais pas comment il a fait pour supporter America tout au long de la série. Elle le maltraitait, le trompait en cachette, le tenait par le bout du nez, en attente, sans rien pour lui donner l’espoir que ses affections lui seront rendues. Mais, malgré tout, il persévère. Il pardonne. Je l’adore. À la fin, j’avais plus l’impression de continuer ma lecture pour voir Maxon être heureux qu’America. Oui, je suis une personne horrible comme ça, moi.

 Bref. À m’écouter parler, on dirait presque toujours que je hais les séries que je lis. C’est loin d’être le cas. C’est idiot, mais j’ai aimé la Sélection. Eh oui. Mais ses torts, c’est une bonne série qui finit bien. Il faut prendre les livres pour ce qu’ils sont!;)

Et vous? Qu’en avez-pensé? Et la fin?

Merci à tous,

Map’ xoxo

Publicités

18 réflexions sur “La Sélection

  1. Je suis juste TELLEMENT d’accord avec tout ce que tu as dis!^^ Pour moi le pire c’est que le problème avec les Renégats se règle limite d’un coup, comme si ils n’étaient pas vraiment dangereux. En 3 pages tout est réglé et le livre se termine et je suis restée un peu comme une conne en fait!^^ Tu vas lire les nouvelles ou pas? J’hésite perso^^

    J'aime

    • Je trouve aussi!! C’est juste un peu dommage, car j’étais vraiment enthousiasmée par toute cette facette de l’histoire… Mais bon! Je vais probablement les lire haha, car je ne suis qu’une âme faible x) mais seulement si elles me tombent sous la main, car les acheter, j’hésite! x)

      J'aime

  2. Tout à fait d’accord ! En fait, j’avais beaucoup aimé le tome 1, bon c’était pas la dystopie du siècle mais j’avais passé un super bon moment, c’était léger et parfait comme lecture détente. Mais America m’a tellement tapé sur les nerfs dans le tome 2 !! Et puis j’attendais plus de développement sur le côté dystopie, alors qu’en fait on ne fait quasiment que tourner en rond autour du triangle amoureux alors qu’il aurait pu être résolu dès le 1e tome si America ne passait pas son temps à faire la girouette. Je n’ai pas lu le tome 3, en fait je me suis fait spoiler la fin et comme en plus on m’a dit que le côté dystopique restait sous exploité, et que c’était justement cet aspect qui m’intéressait le plus, je me suis dit que je n’allais pas perdre mon temps ^^

    J'aime

    • C’est vrai, le tome 2 est une vraie blague, un tournage en rond continuel:’) Moi, je suis incapable de ne pas finir les séries, ça me fait sentir comme si c’était une défaite, mais j’ai quand même traîné pour lire le dernier x) Il n’est pas si mal que ça, mais bon, il ne faut pas s’attendre à une révolution, hein, c’est toujours America x) Enfin bref. 😉

      J'aime

  3. Justement, j’ai bien aimé parce que ça change et que c’est plus dans la romance (même si ce n’est pas la meilleure). Au cours de ma lecture je n’ai pas eu l’envie d’en connaître plus sur la dystopie, j’ai pris ça comme une romance et ça m’a suffit. D’ailleurs j’ai l’impression que les tomes 4 et 5 sont là pour répondre à cette demande des lecteurs et du coup ils ne m’intéressent pas du tout.

    J'aime

    • Oui j’imagine que c’aurait été mieux si je l’avais lu en voyant ça comme une histoire d’amour, et non pas en m’attendant à la super dystopie! Tiens! Je ne savais pas qu’il y avait un tome 4 et 5 déjà! Je ne sais pas si je vais les lire, car je ne suis plus vraiment dans cet univers, mais merci de l’info quand même! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s